pollution-marine-plastiques-oiseaux
Image: Open source Pixabay

Pollution marine

La pollution marine est le résultat de la présence de pétrole dans les océans et fleuves, de quantités excessives de produits toxiques, physiques ou chimiques rejetés dans l’environnement par les activités humaines.

*Cette pollution arrive dans le milieu marin via le ruissellement et les cours d’eau, est apportée par les vents et les pluies ou provient de produits et objets volontairement ou accidentellement rejetés à la mer. Cela génère des dégâts au niveau de la faune et la flore marine, mais aussi au niveau des plages.

En France, à la suite du Grenelle de la mer, la loi Grenelle II a en 2010 donné sa définition de la pollution du milieu marin.  Soit « l’introduction directe ou indirecte, par suite de l’activité humaine, de déchets, de substances ou d’énergie, y compris de sources sonores sous-marines d’origine anthropique qui entraînent ou sont susceptibles d’entraîner des effets nuisibles pour les ressources vivantes et les écosystèmes marins et, notamment, un appauvrissement de la biodiversité, des risques pour la santé humaine, des obstacles pour les activités maritimes, notamment la pêche, le tourisme et les loisirs ainsi que les autres utilisations de la mer, une altération de la qualité des eaux du point de vue de leur utilisation et une réduction de la valeur d’agrément du milieu marin »*.

Des déchets plastiques dans les océans

Les plastiques flottant dans l’eau attirent les substances toxiques. Leurs micro fragments deviennent des bombes chimiques. Les animaux les ingèrent ce qui entraine une bioaccumulation de toxines dans leur chair, ingérée par l’homme qui est au bout de la chaine alimentaire.

*Ses déchets entrainent des perturbations dans l’écosystème mondial. Au fond de la mer on note un changement de l’écosystème aquatique qui cause l’immigration trans-océanique d’organismes divers.*

Les macro-déchets de plastique

Ces déchets entrainent la mort ou provoquent des lésions et des maladies quand ils sont avalés par les animaux marins : les tortues, les oiseaux, les cétacés peuvent s’étrangler avec et en mourir, etc

Les plages de nombreuses îles, comme Hawaï, sont envahies par les déchets plastiques.

Les micro-déchets de plastique

*Les micro plastiques, de l’ordre 5mm de diamètre, sont largement ingérés par les organismes marins comme les oiseaux de mer, les poissons, les moules, le zooplancton.

Ces micro-plastiques favorisent l’absorption de composés chimiques persistants et toxiques. On observe des communautés de microbes qui se sont développées en raison des micro-plastiques , ce qui entraîne le transport de microbes nocifs, d’agents pathogènes et d’espèces d’algues*.

Les solutions aux déchets de plastiques dans les océans.

L’extension des déchets plastiques dans la plupart des écosystèmes marins est devenue une préoccupation mondiale qui n’a pas encore trouvé de réponse satisfaisante.

  • Un concept de navire équipé de barrages flottants qui pourraient filtrer les déchets dans les océans (ceci reste limité au macro-déchets).
  • La recherche des micro-organismes qui pourraient attaquer les plastiques. Ces micro-organismes auraient besoin de carbone pour survivre donc peuvent être attirés par les plastiques qui le contiennent.
  • L’engagement citoyen (achats responsables, tri des déchets, etc)
  • L’engagement des communautés, des industries et des états à réduire l’impact environnemental du plastique.
  • Encouragement de l’innovation et de la recherche qui pourraient apporter des solutions de dégradation des plastiques déjà présentes dans la nature ou de développement des plastiques biodégradables dans le milieu marin.

 

Quelques articles à ce sujet:

 

 

* Source texte https://fr.wikipedia.org/wiki/Pollution_marine