Warning: Parameter 1 to wp_default_styles() expected to be a reference, value given in /home/clients/9ad946b13858e23886fcb554c33b3ce2/web/blog/wp-includes/plugin.php on line 600

Warning: Parameter 1 to wp_default_scripts() expected to be a reference, value given in /home/clients/9ad946b13858e23886fcb554c33b3ce2/web/blog/wp-includes/plugin.php on line 600
sandbox-1583289_1920
Image: Open Source Pixabay

Bioplastique : L’industrie du jouet prend les devants

 

Les plastiques sont de toute évidence la matière première idéale pour les jouets. Ils sont relativement peu coûteux, durables, faciles à nettoyer et peuvent être moulés dans à peu près tout ce dont l’imagination est capable. Alors que le bois, les métaux et les textiles peuvent sans doute encore être trouvés dans une boîte à jouets, ces matériaux ont été largement supplantés par les jouets en plastique désormais omniprésents. Sucettes de dentition, hochets, jouets empilables de cuisine et autres jouets de la petite enfance sont tous fabriqués actuellement à partir de plastiques.

Les qualités du plastique citées plus haut ont générées, par la production devenue industrielle, leurs propres ensemble de problèmes. Ce n’est une surprise pour personne que de constater les répercussions environnementales inattendues d’une consommation de masse de produits – en plastiques dans ce cas -.

La dégradation de l’environnement, l’exposition aux produits chimiques nocifs et le problème des déchets affectent toutes les industries. Mais, étant donné que les jouets en plastique sont omniprésents dans les magasins, les salles de classe et les crèches, l’industrie de la fabrication de jouets sera confrontée à la double perspective d’avoir, d’une part, une empreinte carbone massive et, d’autre part, d’assumer les conséquences graves pour le utilisateurs vulnérables d’une utilisation abusive du plastique.

Heureusement, les fabricants de jouets explorent des options d’utilisation de matières plastiques plus durables par rapport aux plastique fabriqué à la base de pétrole. Voici quelques-unes des plus prometteuses pistes, aussi bien du point de vue des perspectives de durabilité que de performance, que les fabricants de jouets explorent avec un certain succès :

  • Les plastiques biosourcés comme le PLA, le PHA et les polymères d’amidon fabriqués à partir de matières premières renouvelables.

  • Les plastiques biocomposites combinent des fibres naturelles ou de la farine de bois avec des plastiques recyclés, biodégradables ou biosourcés pour créer des jouets durables résistant aux intempéries.

  • Les plastiques biodégradables comme le PLA, le PHA ou les élastomères plastique souples compostables  peuvent être utilisés pour fabriquer des jouets qui peuvent retourner à la nature une fois leur durée de vie utile terminée.

 

Pourquoi les fabricants de jouets sont à la recherche de plastiques plus durables

Une sorte de symbolisme joue dans l’exploration de matériaux plastiques alternatifs durables pour les jouets. Quand les fabricants de jouets se séparent des matières premières non renouvelables et explorent plutôt des matières premières respectueuses de l’environnement, ils manifestent un intérêt pour le type de planète dont leurs utilisateurs vont hériter en grandissant. Les matières plastiques durables, fabriquées à partir de matières premières biocomposites ou biodégradables reflètent chez les industriels un désir de préserver les ressources naturelles de notre planète et de garantir que leurs jouets laissent un héritage d’innovation et de soins plutôt que de déchets et de dégradation. Les producteurs espèrent y gagner en échange. 

Beaucoup de produits chimiques utilisés pour donner aux plastiques leur flexibilité ont été démontrés être des perturbateurs endocriniens et liés au développement de tumeurs, des malformations congénitales et des troubles du développement. Les États-Unis et l’Union Européenne ont interdit l’utilisation de certains types de phtalates depuis des années. Surtout pour les jeunes enfants, il y a une crainte que la mastication des produits chimiques comme les phtalates, le bisphénol A (BPA) et les métaux lourds ou l’exposition à la chaleur des jouets provoque des effets nocifs. L’élimination de ces produits chimiques, ou d’autres comme le PVC, devrait constituer une motivation majeure pour les fabricants de jouets qui cherchent à éviter l’exposition des enfants à des substances potentiellement nocives pendant la période importante du développement de la petite enfance.

Une fois que les fabricants de jouets commencent à explorer des options des matériaux moins toxiques, ils trouvent souvent  un mariage inattendu entre la durabilité et la performance. Les matériaux biocomposites qui utilisent des fibres naturelles telles que la pâte de bois, le lin, l’amidon et autres peuvent apporter des caractéristiques de performance : durabilité, sensation naturelle et même flottabilité au premier plan. L’exploration de matières plastiques durables fabriquées à partir de matériaux biocomposites donne aux fabricants de jouets une certaine souplesse et une chance de créativité, ce qui est un signe positif. On arrive, par exemple, à obtenir des rendus nouveaux comme un aspect de bois naturel. 

Certains producteurs ont déjà commencé à produire des jouets à base des composites. Cependant,  le composite bois-plastique, qui combine le bois et le plastique recyclé (PP par exemple), fait l’objet de critiques. Certains producteurs préfèrent continuer à produire en plastique recyclé plutôt qu’en composite plastique-bois. Car, les produits en plastique pur peuvent être recyclés, ce qui n’est pas le cas de tous les composites.  L’utilisation des composites bois-plastiques biodégradables serait préférable.