pinwheel-642534_1280
Image: open Source Pixabay

Ressources renouvelables

Une ressource renouvelable désigne une ressource naturelle dont le stock peut se reconstituer sur une période courte à l’échelle humaine (production animale, végétale cultivée (biomasse), l’eau d’une nappe d’eau souterraine dont le niveau reste stable, etc.) et ne consomme pas elle-même une ressource non renouvelable, ou lorsque la ressource n’est pas détruite par l’usage (énergie marémotrice, énergie éolienne, énergie solaire). Il faut que le stock puisse se renouveler au moins aussi vite qu’il est consommé.

En ce qui concerne les ressources vivantes naturelles (gibiers, poissons, mais aussi humus, forêts primaires…), elles ne sont considérées comme renouvelables que si le taux de régénération est supérieur ou égal au taux d’exploitation, par la chasse ou la pêche.

Une ressource renouvelable s’oppose à une ressource non renouvelable ou épuisable lorsque sa vitesse de destruction dépasse, largement ou non, sa vitesse de création. Les ressources fossiles (pétrole, charbon, gas naturel) sont considérés comme non renouvelables.

Lorsque l’on parle de ressource renouvelable, on pense souvent d’abord aux énergies renouvelables, mais c’est une dimension prise en compte dans les études d’impacts, les éco-bilans (analyse du cycle de vie), le bilan-carbone, la notion d’empreinte écologique, ou parfois dans l’affichage environnemental.

Vidéo : Énergies renouvelables : le retour de la biomasse

 

 

 

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Ressource_renouvelable